L’ASSURANCE VIE

L’assurance-vie est une assurance permettant de garantir le versement d’un capital ou d'une rente lorsque survient un événement à l’assuré : son décès ou sa survie…

En cas de vie, l’assuré touche le capital épargné ; en cas de décès, il est transmis à la personne préalablement désignée dans le contrat. C'est la clause bénéficiaire.

Le contrat d’assurance-vie est assimilable à un produit d’épargne. Accompagné d’un régime juridique et fiscal privilégié, il est le placement le plus apprécié des français.

Courcelles famille.jpg

LES DIFFÉRENTS CONTRATS D'ASSURANCE-VIE :

Contrats en euros ou monosupports : leur principal atout réside dans la sûreté du placement. Ils ne peuvent pas baisser et sont revalorisés chaque année d’un rendement. Ils bénéficient de surcroît d’une double garantie :

  • Un rendement minimal garanti et une participation aux bénéfices.

  • Un effet cliquet qui permet au souscripteur de conserver définitivement les intérêts annuels crédités sur le contrat.

 

Contrats multisupports : ils comportent à la fois un fonds en euros (garanti) et des unités de compte (UC) investies principalement en actions.

 

Les unités de compte disponibles sur les contrats multisupports peuvent être des actifs financiers de tout type (le plus souvent des fonds en actions ou obligataires, mais aussi des actifs immobiliers tels que des parts de SCI ou de SCPI).

C'est l'assureur qui détermine les unités de compte proposées pour chaque contrat. Les sommes investies sur les unités de compte ne sont pas garanties et présentent donc un risque pour le souscripteur.

Seule exception : les produits structurés dont certains disposent d'une garantie du capital à l'échéance.

Le souscripteur peut choisir entre plusieurs modes de gestion :

•  la gestion profilée : il laisse aux experts financiers le soin de choisir les valeurs et la répartition des actifs (actions, obligations,  etc.) selon le profil qu'il a déterminé, du plus prudent au plus dynamique ;

•   la gestion libre : il choisit lui-même les fonds sur lesquels il va investir ;

•  la gestion pilotée : la répartition entre les classes d'actifs se fait selon un schéma dépendant de l'âge du souscripteur, très       risquée au début puis de plus en plus sécuritaire lorsque le contrat arrive à son terme ;

•  la gestion sous mandat : le souscripteur délègue totalement la gestion de son portefeuille à un professionnel en fonction de     son profil d'investisseur.

Nos conseillers vous accompagnent dans le choix de vos placements en assurance vie

en recherchant les supports les plus adaptés à votre profil et à vos attentes !